Gang des Introvertis

15 choses à savoir pour mettre une personne introvertie dans sa poche à tous les coups

Il y a 11 mois

Vous voulez faire de cette personne visiblement introvertie votre amie mais vous ne savez pas comment attirer son attention ? Pas de panique, je vous apporte quelques pistes pour vous en sortir et gagner son coeur à tous les coups !

Les introverti.e.s vous échappent ? Vous ne savez pas comment gagner leur attention ? Oui, je le reconnais, la plupart du temps, ça peut paraître compliqué pour les néophytes en la matière, mais une fois qu’on comprend tout le mécanisme, ça va très vite. 

En vérité, je vous assure qu’il est plutôt simple de faire tourner la tête d’un.e introverti.e. Il suffit juste… d’écouter son coeur. Et d’être vous-même. Je vous explique tout.

1. Ne jugez jamais votre ami.e, même si ça vous démange.

Quand on n’a pas l’habitude de fréquenter une personne introvertie, on peut être très vite dépassé.e. Quoi, rester chez soi pour lire un bouquin dans son lit un samedi ? Cette personne n’a donc jamais besoin de recharger ses batteries en sortant un peu ? 

L’introverti.e possède ses propres habitudes et peut faire quelques concessions à la condition suivante qu’on ne le/la juge plus du tout pour ça. À force d’entendre des moqueries et des réflexions continuelles à ce sujet partout et depuis qu’iel est en âge de communiquer avec les autres, sa patience a vite des limites. Alors abstenez-vous de faire à votre tour des réflexions, c’est le meilleur moyen de le/la faire fuir.  

2. Allez au fond des choses.

Nous introverti.e.s détestons échanger des banalités : même si le small talk est semble-t-il un moteur dans toute relation sociale qui débute (surtout dans le domaine professionnel), on trouve qu’il a paradoxalement tendance à nous éloigner au lieu de justement nous lier, ce qui est en théorie le principe du small talk. 

Qui a réellement envie de s’impliquer dans une conversation sur le temps qu’il fait ou sur une grève RATP ? Ainsi, au lieu de lui demander machinalement si “ça va”, parlez-lui d’un film que vous avez vu, d’un album que vous avez écouté récemment… C’est un bon moyen de briser la glace. 

Et si cette personne vous répond qu’elle n’a pas vu le film ou écouté l’album que vous venez de mentionner, demandez-lui ce qu’elle aime comme film, ce qu’elle écoute comme musique. 

Vous allez petit à petit vous tourner vers une conversation plus profonde, plus complexe, parce que ces questions impliquent des réponse très personnelles.

3. Faites-lui savoir que vous tenez à votre relation par des petites attentions.

Avec un.e introverti.e, pas la peine d’en faire des caisses pour le/la toucher fortement et durablement. Il vous suffit d’être vous-même et de vous souvenir des choses que votre ami.e affectionne particulièrement via des petites attentions. 

Votre ami.e introverti.e potentiel.le vous dit qu’iel aime se promener dans la nature ? Emmenez-le/la en randonnée le week-end prochain. Son plat préféré est la pizza aux pepperonis ? Proposez-lui de venir en faire une chez vous ce soir ensemble. 

Ces petites attentions toutes bêtes comptent énormément pour votre futur ami.e introverti.e et lui signalent que vous l’écoutez attentivement et que vous voulez son bonheur.

4. Essayez de vous trouver une passion commune.

Évidemment, nous sommes tous différent.e.s, et il est parfois plus compliqué de trouver des domaines dans lesquels nous avons une passion commune. Mais un domaine peut se trouver, il suffit de creuser un peu pour trouver des choses très simples. 

Quand vous parlez à un.e introverti.e d’un sujet qui le/la passionne, vous le verrez très vite : son regarde s’illumine, son silence laisse place à un monologue sans fin. L’introverti.e est un être profondément sensible aux choses, alors quand il est question d’un domaine qui l’anime, iel ne fait pas choses à moitié. 

Créer une relation à partir d’une passion commune, c’est l’occasion de découvrir votre ami.e potentiel.le sous un nouveau jour : expressif.ve, volontaire, ouvert.e et épanoui.e. Vous avez tout à y gagner ! 

5. Ne le/la forcez à rien, jamais.

L’introverti.e est un électron libre : indépendant.e, iel déteste qu’on lui dicte ce qu’iel doit faire, ça lui rappelle les heures les plus sombres de son passage à l’école et ça lui est insupportable. 

Si vous lui forcez la main, attendez-vous à retrouver un mur en face de vous et un silence radio qui s’ensuit. En pleine situation sociale, ne lui donnez aucune injonction, ne fournissez aucun jugement et ne le poussez pas à “sortir de sa coquille” ou une autre réflexion imagée de ce type. Après tout, personne ne vous force à vous taire, vous.

6. Ne faites pas semblant devant les autres : iel s’en rendra vite compte.

L’introverti.e est une personne très sensible, elle voit ce que les autres ne voient pas forcément au premier coup d’oeil. Ainsi, si votre comportement change du tout au tout en fonction des personnes avec qui vous vous trouvez, cela risque de le/la refroidir, et pas qu’un peu. 

Qu’on s’entende bien là-dessus, je ne parle pas du fameux “faux-self” classique, ce comportement variable que nous utilisons tous.tes pour nous adapter à une situation : on ne va pas claquer la bise à son médecin ou vouvoyer ses amis, en gros. Vous me comprenez.

Je parle de ces personnes qui changent totalement de comportement dès qu’elles sont dans un groupe pour se donner de la contenance et susciter l’intérêt, ces personnes qui se mettent à parler fort, à rire fort, à dire des choses qu’elles ne diraient jamais en temps normal uniquement pour avoir la validation de leurs pairs, au risque même de blesser l’introverti.e à côté. 

Sachez que nous introverti.e.s détestons par-dessus tout les faux-semblants : on pourrait ne plus du tout avoir confiance en vous.

Boutique Gang des Introvertis

La boutique Gang des Introvertis est là !

Retrouvez dès maintenant la boutique Gang des Introvertis où vous trouverez des produits bio et éthique

Voir la boutique

7. Refaites le monde avec lui/elle toute la nuit.

Ce que je préfère faire quand je veux être sûre que j’aime une personne ? Parler avec elle pendant des heures sans m’arrêter ! Oui, ça paraît étrange : moi qui suis si souvent en retrait en groupe, si silencieuse, je deviens subitement… complètement bavarde. 

À partir du moment où vous êtes ouvert.e à toute discussion et que vous êtes prêt.e à écouter toutes nos tergiversations les plus loufoques et à y prendre part, vous avez gagné notre coeur, c’est sûr. 

Parce que vous savez quoi ? Ça veut dire que vous faites partie de ces quelques personnes avec qui nous pouvons rester le plus longtemps possible sans avoir la sensation de ne plus avoir d’énergie. Et c’est quelque chose de très rare.

8. Ne lui proposez pas de sortir toutes les 5 minutes.

Oui, vous avez assez de force pour sortir trois soirs de suite, et on est ravi.e.s pour vous, sincèrement. Mais de notre côté, on a beau essayer, on n’y arrive pas, c’est trop pour nous. 

Cher.e.s extraverti.e.s, nous vous respectons profondément, parce que pour nous, c’est une prouesse digne des Jeux Olympiques. De notre côté, on va rester au lit, sans rancune. 

Alors la prochaine fois, laissez votre ami.e tranquille et proposez à d’autres extraverti.e.s de sortir avec vous à la place.

9. Soyez vous-même. Soyez simple.

Personnellement, ce qui me permet de créer une réelle connexion avec une personne, c’est sa simplicité et au-delà de ça son authenticité. 

Le fait qu’elle reste soi-même en toutes circonstances et qu’elle ne se protège pas derrière un tissu de mensonges me fait savoir instinctivement que je peux compter sur elle, qu’elle ne me jugera pas, que je peux lui faire confiance. 

Bref, soyez vous-mêmes, n’essayez pas de porter un masque, de toute façon, quand c’est le cas, on le voit…

10. Dévoilez-vous pour lui donner envie de se dévoiler aussi.

N’hésitez surtout pas à dévoiler certaines choses à votre sujet, certaines parcelles de votre personnalité que vous n’exposez pas forcément tout le temps ni à tout le monde, que ce soit positif ou négatif. 

Ça nous prouve que nous avons une relation privilégiée avec vous, que vous avez confiance en nous, qu’on n’est pas n’importe qui à vos yeux, et ça c’est primordial pour l’introverti.e qui vous accompagne dans votre vie. 

Ça lui donnera envie de se dévoiler à son tour, et si un.e introverti.e se dévoile à vous, c’est que vous êtes quelqu’un de très important pour lui/elle. 

11. Préférez les SMS aux appels.

Sachez que la plupart des introverti.e.s DÉTESTENT les appels téléphoniques. Qu’ils proviennent d’inconnu.e.s ou de proches, c’est pareil. 

Il nous faut un temps de préparation avant de nous exposer à une quelconque interaction sociale, et nous appeler revient pour vous à entendre quelqu’un frapper chez vous à 3h du mat. 

On le vit comme une intrusion, parce que la plupart du temps, nous sommes en train de faire quelque chose et on déteste être interrompu.e.s. Alors si vous avez un truc à dire, privilégiez les SMS ou un message sur Messenger, Whatsapp… 

Si vous devez appeler votre ami.e introverti.e, demandez-lui avant. S’iel ne répond pas, ne lui faites pas la gueule, rien de mieux pour l’irriter par-dessus tout. Et ne prenez pas les choses personnellement.

12. Ne le/la bassinez pas avec tous les stéréotypes sur les introverti.e.s.

Pour qu’une blague soit drôle pour tout le monde, il faut qu’elle ne blesse pas votre interlocuteur.ice. Et si vous saviez à quel point on s’en prend plein la face quand on est introverti.e… c’est une histoire qui dure depuis qu’on est en âge de parler. 

Les réflexions, on les connaît depuis la maternelle, alors si vous croyez être drôle et subversif.ve, c’est raté parce qu’on fuit comme la peste les gens qui nous rappellent toutes les 5 minutes qu’on devrait parler un peu plus et sortir voir du monde.

13. Ne valorisez pas tout le temps les autres, une fois de temps en temps suffit.

Vous avez le droit de complimenter les autres, c’est plutôt quelque chose de positif,, d’ailleurs. Mais si vous le faites systématiquement, surtout si c’est pour valoriser des traits qui sont l’exact opposé de votre ami.e introverti.e, ça risquerait de le/la vexer au bout d’un moment. 

C’est une expérience personnelle, et je pense que c’est le cas de la majorité des introverti.e.s : on nous compare sans cesse, que soit directement ou indirectement, et ça contribue à la création de très grosses insécurités, du niveau de l’anxiété sociale et je ne vous parle même pas des crises de sous-merdisme qui s’ensuivent. Ne faites pas ça.

14. Mettez votre téléphone de côté de temps en temps.

Je n’ai rien contre les stories Instagram, et puis ce serait quand même cracher dans la soupe si je vous disais l’inverse, puisque le Gang des Introvertis est très actif sur les réseaux sociaux et je poste de temps en temps des trucs sur mes comptes personnels.

Mais chez certaines personnes, c’est systématique. Il faut absolument qu’elles prennent tout en photo, qu’elles immortalisent chaque instant de la soirée comme si c’était la dernière et qu’il fallait absolument montrer au monde entier que notre vie n’est faite que d’amusement. 

Prendre un.e introverti.e en photo sans lui demander son autorisation et encore moins son approbation, c’est une violation de son intimité et ça peut être vu comme une forme d’agression. Alors mettez de côté ce téléphone, on s’en fout des photos parfois, ok ?

15. Ne critiquez pas les autres tout le temps.

On n’a pas spécialement envie de savoir qui est con.ne, qui s’habille mal, qui s’est fait virer, qui a eu une promotion… On peut en parler une vingtaine de minutes et ça suffit. 

Si vos conversations se résument à descendre toutes les personnes qui font des choses qui vous dépassent et qui ne vont pas dans votre sens, ça risque d’inquiéter votre ami.e introverti.e : dites-vous aussi des choses négatives à son sujet quand iel n’est pas là ? 

Se poser la question serait au fond assez légitime.

Et vous, c’est quoi le truc infaillible que vous utilisez pour vous mettre un introverti.e dans la poche ? 

Les introverti.e.s, qu’est-ce qui vous donne envie de vous lier d’amitié avec quelqu’un ?