Gang des Introvertis

Êtes-vous introverti.e ? 42 particularités qui nous constituent

Il y a 1 an

Êtes-vous un.e introverti.e ou est-ce simplement une impression ? Si vous avez un quelconque doute sur la question, il est temps de lever le voile sur ce mystère pour de bon. 

Aujourd’hui, j’ai pris un petit moment pour lister toutes les facettes de mon introversion, depuis mon quotidien jusqu’à mon cheminement intérieur. Comment je fonctionne seule, comme j’agis avec les autres ? Quelles sont mes plus grandes peurs et toutes ces choses qui me rendent heureuse ?

Je vous rassure, je ne me fie pas qu’à mon expérience d’introvertie, si jamais ça vous dérangerait. Je me suis aussi inspirée de certains témoignages trouvés sur des blogs et des médias américains qui parlent très bien de l’introversion, dont Introvert, Dear et Quiet Revolution, par exemple.

UPDATE de septembre 2020. À la base, j’ai listé 60 affirmations autour de l’introversion. Ça fait beaucoup, mine de rien. Et cet article a été rédigé il y a presque un an. Depuis le temps, j’ai appris une foule de choses. Mais surtout, j’ai compris qu’il existait autant d’introverti.e.s que de types d’introversion, et que chaque expérience pouvait être différentes. Certains points évoqués auparavant s’appliquent aussi aux personnalités extraverties, par exemple. Alors, j’ai décidé de ne garder que l’essentiel.

Je m’arrête donc à ces 42 affirmations, et c’est déjà amplement suffisant. Elles vous parleront peut-être, ou pas du tout. Et si d’aventure ça vous parle, c’est que l’on doit se ressembler un peu et que l’on pourrait sans doute s’entendre, mais surtout que vous avez désormais toutes les cartes en main pour révolutionner le reste de votre vie et ne plus vous excuser d’être qui vous êtes.

1) Vous n’avez aucun problème avec la solitude.

Une journée, deux journées seul.e, un lit, un ordi, un film, un livre… que demander de plus ? Votre solitude vous permet de recharger vos batteries.

2) Vous voyez souvent des choses que les autres ne voient pas.

Les gestes, les attentions, les intentions, et les allusions discrètes glissées intelligemment entre les mots. Vous savez tout et vous analysez avec détail chaque situation, car vous savez observer.

3) Vous détestez le “small talk”.

Échanger des banalités sur la pluie et le beau temps, c’est pour vous du temps perdu. Vous privilégiez les discussions profondes, les autres vous donnent l’impression de vous éloigner du reste du monde et amplifient un sentiment de solitude qui n’est pas choisi.

4) Vous n’avez rien contre votre téléphone, mais vous l’aimez encore plus en mode avion.

Pour vous avoir à l’autre bout du fil, il faut vous prévenir avant, et ça ne doit pas durer trop longtemps, s’il vous plaît, car cela vous prend énormément d’énergie.

5) Les appels formels vous terrorisent.

Surtout lorsqu’il s’agit d’appels venant d’inconnu.e.s. Une vraie torture pour l’introverti.e que vous êtes. Il faut tout arrêter pour parler à quelqu’un alors qu’on n’avait pas prévu ça.

6) Vous ne répondez pas instantanément aux SMS.

Soit vous avez la flemme, soit vous oubliez, soit vous faites autre chose. Si vous répondez de suite, c’est que vous tenez beaucoup à cette personne.

7) Les foules, très peu pour vous.

Être entouré de monde peut être étouffant, il faut subir les incivilités, les cris, le bruit, et c’est trop d’informations pour votre cerveau. Surtout si vous êtes une personne hypersensible. Je pense à vous !

8) Vous détestez réseauter.

Même s’il est important de se constituer un réseau selon Seigneur Linkedin, la simple perspective de développer des liens basés uniquement sur l’intérêt vous révulse, vous qui accordez tant d’importance à la sincérité dans les relations.

9) Vous n’aimez pas les relations de surface.

Vous détestez les relations superficielles et vous entourez de personnes avec qui vous pouvez échanger sur des sujets qui vous intéressent.

10) Vous vous exprimez plus facilement à l’écrit.

Les mots vous viennent plus vite et vous avez la sensation de pouvoir en dire davantage sur vous et vos émotions en écrivant.

11) Vous n’êtes pas un.e grand.e fan des sorties en soirée (qui impliquent plus de 20 personnes, en tout cas).

Le monde, le réseautage, des inconnu.e.s, du small talk, de l’ignorance… un cocktail de l’enfer pour tout introverti.e.

12) Vous inventez des excuses pour ne pas venir à un événement.

Et vous devriez sérieusement songer à tenir un carnet de vos mythos, à force… Histoire de ne pas vous emmêler les pinceaux.

13) Vous avez tendance à trop vous perdre dans vos pensées.

Vous ne vous ennuyez jamais avec vous-même. Vous faites de l’introspection ou vous vous imaginez des scénarios incroyables. Et c’est d’ailleurs pour cette raison que vous faites de l’insomnie. Marche aussi avec certaines personnalités extraverties ou ambiverties… on vous voit !

14) Vous avez des conversations avec vous-même sous la douche.

Et ces conversations sont tout à fait passionnantes, parfois bien plus que dans la vraie vie. Dommage !

15) Vous vous sentez parfois plus seul.e entouré.e que vraiment seul.e.

En soirée, vous pouvez vous sentir très à l’étroit humainement parlant et rapidement vous ennuyer si vous n’êtes pas stimulé.e et sollicité.e.

16) On vous trouve souvent mystérieux.se, inaccessible, insaisissable…

Souvent parce qu’on n’essaie pas d’apprendre à vous connaître davantage. Car vous n’avez pas le sentiment d’être secret.e, c’est juste votre nature.

17) Vous êtes très créatif.ve, souvent.

La solitude vous donne un pouvoir : celui de la découverte et de la curiosité. Et ces éléments vous donnent beaucoup, beaucoup d’inspiration. Oui, je sais que cela concerne aussi bon nombre d’extraverti.e.s, mais l’acte de créer est à mon sens un acte solitaire, la plupart du temps, ou au moins dans l’une des étapes de la création. On peut débattre, bien sûr !

18) Vous étiez toujours celui ou celle qui ne participait pas en cours.

À l’école, on vous renvoyait sans cesse dans la face que vous étiez la timidité incarnée et vos bulletins étaient de véritables cahiers de doléances concentrés sur votre discrétion. Si ces profs avaient consacré toute cette énergie et cette passion dans la lutte contre le harcèlement scolaire…

19) Vous n’avez pas beaucoup d’ami.e.s, car vous privilégiez la qualité à la quantité.

Les quelques personnes qui font partie de votre cercle amical ne sont pas n’importe qui pour vous.

20) Vous vous sentez parfois plus seul.e entouré.e que vraiment seul.e.

En soirée, vous pouvez vous sentir très à l’étroit humainement parlant et rapidement vous ennuyer si vous n’êtes pas stimulé.e et sollicité.e.

21) Vous vous posez un milliard de questions dans votre lit à 5h du matin.

Pertinentes ou moins pertinentes, mais toujours bonnes à prendre. Votre esprit grouille d’idées, d’informations, de doutes, de questionnements…

22) Vous savez très bien écouter (et observer).

Vous écoutez attentivement ce que les autres vous disent, ça vous aide à analyser chaque situation et à comprendre votre environnement.

23) Vous êtes très sensible à l’environnement qui vous entoure. 

Les odeurs, le bruit, la lumière peuvent vous enchanter comme vous donner envie de rentrer chez vous en courant. Surtout, encore une fois, si vous êtes une personne hypersensible.

24) Vous n’aimez pas être le centre de l’attention. Enfin pas trop.

Vous aimeriez que les gens s’intéressent à vous, mais être le centre de l’attention de tout un groupe vous met très mal à l’aise, la plupart du temps.

25) Vous détestez prendre la parole en public.

Principalement parce que vous avez besoin de réfléchir avant de parler et que vous ne savez pas tellement improviser. Et ça vous prend énormément d’énergie, en plus.

26) Vous avez parfois essayé de vous planquer derrière un masque.

Notre société valorise l’extraversion : pour être accepté.e, vous avez peut-être déjà tenté de ne rien laisser paraître pour qu’on vous lâche.

27) Vous ne donnez pas facilement votre confiance à quelqu’un.

Avoir votre confiance est une véritable prouesse, bien souvent, et vous avez besoin de temps pour vous laisser apprivoiser. Vous êtes un chat, en fait.

28) Vous n’êtes pas la personne la plus bavarde du groupe.

Pour vous ouvrir pleinement, il vous faut une atmosphère plus intimiste, et là, généralement, on ne vous arrête plus !

29) Vous vous sentez un peu en marge des autres.

Vous avez le sentiment que vous n’êtes pas compris.e, que personne ne peut ou ne veut réellement vous comprendre. C’est parfois pesant.

30) Être entouré.e de monde trop longtemps vous prend votre énergie : votre batterie sociale se décharge rapidement.

Même si vous passez une excellente soirée, vous avez besoin de vous retrancher au bout d’un certain laps de temps. Et ce n’est rien de personnel.

31) Votre monologue intérieur ne s’arrête jamais.

Si vos pensées étaient un robinet, il serait bloqué et ne s’arrêterait pas de couler. Bonjour le dégât des eaux.

32) Vous avez besoin de temps pour construire une relation amicale ou amoureuse.

Vous n’aimez pas aller vite : vous avez besoin d’apprendre à connaître une personne avant d’aller plus loin. Chaque chose en son temps.

33) Vous avez parfois l’impression que vous vous cachez des autres et que vous ne pouvez pas leur montrer votre vraie personnalité.

Si vous commencez à leur montrer qui vous êtes vraiment, vous savez ce que vous risquez : le rejet. Et être rejeté.e pour ce que l’on est, c’est pire que tout.

34) Vous avez besoin de conserver votre jardin secret.

Même aux côtés des êtres que vous aimez le plus, vous avez besoin de cultiver votre jardin intérieur en prenant du recul de temps en temps.

35) Vous réfléchissez avant de parler.

Vous prenez le temps d’analyser chaque information avant de vous exprimer oralement. Vous parlez quand cela est nécessaire.

36) Vous avez parfois l’impression d’être un caméléon.

Vous essayez sans cesse de vous adapter au reste du monde, mais quand s’adaptera-t-il à vous ?

37) Vous êtes totalement indépendant.e.

En vérité, vous n’avez besoin de personne pour cultiver votre bonheur. Vous savez ce que vous voulez.

Boutique Gang des Introvertis

La boutique Gang des Introvertis est là !

Retrouvez dès maintenant la boutique Gang des Introvertis où vous trouverez des produits bio et éthique

Voir la boutique

38) Vous savez prendre du recul.

Même si vous réfléchissez trop, les moments de solitude vous aident à prendre du recul sur certaines choses passées.

39) Vous aimez sortir, qui l’eut cru ?

En petit comité, dans un musée, dans un bar cosy, un parc… Oui, vous aimez sortir, mais différemment. En voyage, on ne vous tient plus.

40) Vous ne savez pas toujours demander de l’aide quand vous en avez besoin.

“Tout va bien merci” est votre phrase préférée. C’est là votre plus gros défaut : il faut savoir demander de l’aide quand on en a besoin, vous ne pouvez pas résoudre tous les problèmes du monde seul.e.

41) On vous dit régulièrement de “sortir de votre coquille”

Et ça vous fatigue comme aucune autre phrase, parce que vous en avez assez de vous justifier…

42) Vous adorez et avez besoin de calme, de silence.

Après avoir été trop longtemps exposé.e à des stimuli, vous avez besoin de faire une pause. Dans une atmosphère apaisante, de préférence.