Gang des Introvertis

Saint-Valentin : Comment séduire une personne introvertie ? 16 façons de gagner son coeur

Il y a 10 mois

La personne que vous convoitez est un.e introverti.e et vous ne savez pas comment faire le premier pas ? À l’occasion de la Saint-Valentin, je vous propose quelques conseils pour passer à la vitesse supérieure. 

Quand on est introverti.e, il est parfois compliqué de trouver chaussure à son pied dans un monde où les extraverti.e.s mènent si souvent la danse.

Nous avons en effet des besoins que la plupart des extraverti.e.s estiment difficiles à combler. Je  n’ai jamais vraiment compris pourquoi. Les personnes introverties ne désirent que l’essentiel, pourtant : une bonne dose d’attention, de la compréhension mêlée à du respect, être acceptées pour ce qu’elles sont vraiment et des relations profondes, sincères et uniques.

Hélas, comme nous prenons plus de temps pour nous dévoiler aux autres, certaines personnes un brin impatientes l’interprètent comme du désintérêt, de l’ennui, parfois même de la mollesse. 

Tout cela est faux, bien entendu. On est prudent.e.s, on prend notre temps, enfermé.e.s dans nos légendaires coquilles : pourquoi devoir toujours se presser, après tout ? Il faut parfois gratter un peu le vernis pour découvrir des personnalités surprenantes et exceptionnelles.

Comment ça se passe, une relation avec un.e introverti.e ? Comment conquérir cette personne si spéciale ? Ce n’est pas SI compliqué que ça.

Pour cet article, je me suis inspirée de ce post du blog Introvert Dear et de mes expériences sentimentales pour vous dire ce qu’il en est.

1. La personne que vous convoitez est un peu longue à la détente : patientez un peu…

Une personnalité introvertie aime prendre son temps, c’est un fait. De cette manière, elle en profite pour prendre la température, acquérir un certain niveau de confiance en votre compagnie, vous observer et apprendre à connaître vos centres d’intérêt pour se faire sa propre idée de la personne que vous êtes. Accumuler toutes ces informations est une nécessité : c’est une manière pour elle d’être fixée, d’analyser votre fonctionnement, de savoir également si votre histoire naissante peut fonctionner ou pas. 

Alors si vous voulez passer très vite à la vitesse supérieure, retenez-vous encore un peu, attendez le bon moment : il viendra, et ce jour-là, vous le saurez. Soyez patient.e et vous verrez que vous ne serez pas déçu.e. Dans le cas inverse, si vous manifestez trop d’impatience, vous pouvez potentiellement faire fuir cette personne que vous appréciez tant. Ce serait dommage.

2. Ne la brusquez pas. Aller trop vite, c’est aller droit dans le mur.

Quand une relation débute, c’est toujours un peu déroutant pour nous introverti.e.s lorsque notre potentiel.le partenaire donne déjà tout de suite tout ce qu’elle a. On ne sait pas comment réagir, c’est si soudain et en même temps si déstabilisant. Les fois où ce cas de figure s’est produit dans ma vie, j’ai rapidement eu envie de prendre mes jambes à mon cou et de disparaître. Rien de pire que de brûler des étapes.

Si possible, abstenez-vous donc de déclarer votre flamme dès le premier rendez-vous ou de dire “je t’aime” à votre conquête au bout de 3 semaines, même si vous ressentez une forte connexion. De même, ne lui demandez pas non plus d’être tout le temps disponible pour vous comme si vous étiez un couple fusionnel en quelques jours de fréquentation. 

Au lieu de ça, multipliez les activités ensemble, prenez le temps DE PARLER, de vous découvrir. Essayez d’en savoir davantage sur ses passions, ses aspirations, ses rêves, et puis parlez aussi des vôtres. Vous pouvez être sûr.e qu’on vous écoutera. 

Discuter est la meilleure façon d’atteindre le coeur de cette personne qui vous fascine, alors si vous avez du temps devant vous, proposez-lui de refaire le monde jusqu’à 4h du mat ou de répondre aux fameuses 36 questions qui feraient tomber amoureux.se. Qui sait, ça peut être une idée.

3. Ne ramenez pas sans cesse tout à vous.

Parler sans cesse de nous renseigne 2 choses, en tant qu’introverti.e.s : 

1) Le monde ne tourne manifestement qu’autour de vous-même dans votre tête et vous n’avez pas l’esprit tout à fait ouvert. C’est très embêtant. 

2) vous n’en avez strictement rien à faire de ce que l’on pourrait dire ou faire et ça, ne vous ne faites pas, on l’a très bien compris et intégré. 

Dans le cas précis, ne comptez pas sur nous pour nous imposer et prendre l’ascendant sur la conversation, ce n’est pas notre style. Et puis, on déteste être interrompu.e.s. Sachez que couper la parole à une personne toutes les 5 minutes, qu’elle soit introvertie ou pas d’ailleurs, est l’une des pires choses que vous puissiez faire. Laissez-lui un moment pour souffler et parler aussi. Vous êtes là pour faire connaissance, pas pour vous confier : ce n’est pas votre psy, encore moins votre mère.

4. Essayez d’embrayer sur ses passions au cours de la conversation : effet garanti.

Vous le savez désormais, une personne introvertie se dévoile tout doucement et a du mal à parler d’elle-même dès les premiers instants. Pourtant, elle peut facilement laisser échapper quelques pistes que vous pouvez aisément exploiter à votre avantage.

Pour briser la glace rapidement, je vous conseille un truc infaillible qui fonctionne (sur moi, c’est radical). Écoutez attentivement la personne qui vous intéresse et notez dans un coin de votre tête tous les éléments et autres indices qui en disent un peu plus sur sa vie. Oubliez-vous, ne vous écoutez plus parler, cessez d’analyser l’effet que vous lui faites, ce n’est pas important dans le cas présent. Consacrez-vous pleinement à cette personne, analysez ce qu’elle aime dans sa vie, devinez ce qui lui donne envie de sortir du lit tous les matins… et embrayez tout de suite dessus. Posez des questions, écoutez, souriez, encouragez-la, faites-lui comprendre qu’elle est libre de s’exprimer comme elle en a envie, qu’elle n’a pas à mettre de filtre.

De notre côté, pouvoir évoquer nos passions, toutes ces choses qui nous animent et que l’on connaît si bien nous pousse instinctivement à sortir de notre coquille. Et là, la soirée peut vraiment commencer, notre véritable nature ressort petit à petit parce que cette conversation a du sens, elle éveille notre vrai self et il n’y a rien de plus agréable que d’être soi-même en compagnie d’une autre personne.

5. Évitez les banalités gênantes.

Vous connaissez le “small talk” ? C’est en quelques mots l’art de parler pour ne rien dire. Ça implique en gros de parler de la météo ou de la soirée à laquelle vous avez prévu d’aller ce week-end. Le problème, c’est que nous, introverti.e.s détestons nous terrer indéfiniment dans le bavardage. D’abord parce que cela nous gêne beaucoup, mais aussi parce qu’on a le sentiment de nous éloigner petit à petit de la personne avec qui nous conversons. Pas le top, définitivement.

Afin d’éviter des blancs et d’autres maladresses, allez droit à l’essentiel aussi rapidement que vous le pouvez. Le pouvoir du “pourquoi”, vous connaissez ? Il consiste à interroger votre interlocuteur.ice dès que l’occasion se présente. Évidemment, faites-le quand vous le sentez : si votre date vous parle de quelque chose de triste ou de gênant, abstenez-vous, ça pourrait plomber l’ambiance. Pour d’autres cas, foncez. En réponse à ce « pourquoi ? », la personne introvertie en face de vous doit expliquer quelque chose. Et une chose en amène toujours d’autres…

6. Gardez à l’esprit que les personnes introverties draguent différemment la plupart du temps.

Les introverties ne sont pas des personnes très directes et par-dessus tout, elles aiment prendre leur temps en général. Je pense que vous l’avez compris. Si vous avez envie de passer très vite à l’action, ça dépendra évidemment de la personne qui se trouve en face de vous, c’est sûr, puisque chaque cas est différent… Mais la plupart du temps, ça peut être rédhibitoire, si vous devenez trop entreprenant.e et que vous jouez la carte du marathon. 

À titre personnel, je suis assez friande des sous-entendus, des clins d’oeil bien sentis et d’une approche globalement délicate. Si vous ressentez qu’il y a une tension et une connexion évidentes, vous pouvez en tirer largement profit en jouant avec les nuances. Les regards et les écoutes prolongées fonctionnent, de même que les conversations plus profondes, qui mettront la personne en face de vous dans votre poche.

7. Ne l’invitez pas toutes les 5 minutes à des soirées pleines à craquer avec uniquement des personnes inconnues.

…Surtout si toutes ces personnes sont vos amies et que vous risqueriez de vous perdre dans des conversations avec quelqu’un d’autre. Ça peut créer un réel décalage et c’est trop tôt. Hors de sa zone de confort, cette personne introvertie que vous venez de rencontrer risque de s’ennuyer et de remettre votre relation en question. Elle aura le sentiment que vous faites surtout partie de ce monde, et que le sien ne vous importe pas tant que ça, finalement. 

Et puis à une soirée pleine à craquer, difficile de faire vraiment connaissance ou de discuter sérieusement, à moins de faire une contre-soirée dans un coin. On n’aime pas trop sortir en soirée : les boites de nuit, les grosses fêtes de famille et les trucs du style projet X, ce n’est pas notre truc. Surtout si c’est pour rester dans un coin de la pièce à boire tristement notre verre en vous attendant.  

8. Évitez les anniversaires surprises. Et les surprises en règle générale…

Il y a bien une chose que nous introverti.e.s, détestons par-dessus tout : les surprises, enfin surtout si celles-ci impliquent qu’il va y avoir du monde et des effusions de sentiments avec pleurs, discours en vers et câlins à la clé. 

Personnellement, rien ne me met plus mal à l’aise que ce cas de figure : je ne sais jamais où me mettre, je ne peux pas être moi-même parce que le cadre ne me ressemble pas et je scrute frénétiquement ma montre parce que j’ai hâte de rentrer chez moi. 

Sachez que les introverti.e.s ont besoin de préparation psychologique avant toute interaction sociale très stimulante : une surprise d’une telle ampleur serait donc une mauvaise idée. Pensez simple. Si vous voulez inviter d’autres personnes, vous le pouvez, bien sûr, mais dans ce cas, privilégiez une soirée en petit comité.

9. Respectez sa différence et ne la remettez jamais en cause, c’est sa nature, vous ne pouvez rien faire contre ça.

Vous devez le savoir depuis que vous me lisez, mais le plus du, quand on est une personne introvertie, c’est le jugement perpétuel auquel on a constamment le droit et les formes de jugements venant de la bouche des autres. “Pourquoi tu sors pas ?”, “Pourquoi tu essaies pas de sociabiliser un peu ? », “Pourquoi t’es comme ça ?”, « T’es trop bizarre ! »

Ma bizarrerie supposée est une vraie légende, à un tel point que j’ai à chaque fois le sentiment qu’elle me précède toujours quand je dois me rendre à un événement. « La bizarrerie de Liv arrivera vers 20h30. Donc on peut considérer que Liv arrivera à 21h, quoi ». Bref, vous voyez l’idée.

Sauf qu’à force d’entendre que je suis une sorte d’ovni, ça devient vite pesant. J’aimerais que de temps en temps les autres me considèrent comme une simple humaine, différente sans doute, mais qui fonctionne tout aussi bien et qui peut potentiellement susciter autant d’intérêt que votre copine populaire qui arrive à se faire des potes en 20 minutes rien qu’en flattant toute la tablée.

Bref, si vous tenez à votre amie introvertie (et plus si affinités), sa différence ne doit pas être un frein pour vous et vous devez accepter ses besoins de solitude et de calme sans les remettre en question. Prenez cette personne telle qu’elle est si vous la voulez dans votre vie, c’est aussi simple que ça. 

10. Pour une vraie connexion avec une personne introvertie, parlez d’idées.

Pour créer une connexion et susciter de l’intérêt, refaites simplement le monde, parlez de sentiments, de faits de société, de cette dernière série que vous avez regardée, de ce dont vous êtes le plus fièr.e dans votre vie, de son rêve le plus cher, de ce petit secret dont vous n’avez encore jamais parlé à personne… Le tout est de rester naturel.le. Ne vous inventez pas non plus un personnage. Soyez spontané.e, ça ira tout seul.

De cette façon, l’introvertie que vous voyez ce soir sait que votre relation est différente et privilégiée. Une fois ce cap passé, c’est quasiment gagné.

11. En cas de conflit, allez-y doucement.

L’introverti.e fuit le conflit absolument. D’abord parce que c’est une source de stress inutile et puis aussi parce que ces stimulations ne sont pas très positives. En cas de dispute, nous aurons du mal à sortir ce que nous avons sur le coeur et nous resterons le plus souvent enfermé.e.s dans un mutisme insupportable pour vous (et nous également). Ou, pire encore, notre susceptibilité nous poussera à dire des choses que nous regretterons plus tard. 

Dans le meilleur des cas, discutez de ce faux pas par message, ça nous laisse le temps de digérer l’histoire, de prendre du recul et de parler avec assez de mesure plus tard. Laissez-nous quelques jours, quelques semaines parfois pour digérer le conflit. 

Boutique Gang des Introvertis

La boutique Gang des Introvertis est là !

Retrouvez dès maintenant la boutique Gang des Introvertis où vous trouverez des produits bio et éthique

Voir la boutique

12. Parfois, il arrive qu’elle se perdra dans ses rêves : ne lui en voulez pas.

Non, rien de personnel. Non, ce n’est pas du tout contre vous : nous nous perdons parfois dans notre jardin secret, comme si nous nous déconnections momentanément du présent. Comment l’expliquer ? Je ne sais pas trop. 

J’ai à titre personnel souvent fonctionné comme ça : je discute avec enthousiasme d’un sujet passionnant et d’un seul coup, je disparais par la pensée, je ne suis plus là.   

En fait, je suis juste perdue dans mes pensées qui arrivent par milliers, difficile de ne pas être submergée, parfois. Ne soyez pas dur.e avec nous, cela fait partie de notre personnalité et ce n’est en aucun cas le signe que vous nous ennuyez.

13. L’introvertie est solitaire, ne l’étouffez pas.

Nous, introverti.e, aimons passer du temps à la maison, une tasse de café à la main, dans un lit douillet, avec un livre ou un ordi sur les genoux pour écrire. Souvent, nous avons besoin de nous isoler : ne vous attendez donc pas à sortir des jours et des soirées à la suite avec nous. Dans le cas inverse, c’est qu’on doit vraiment beaucoup tenir à vous, soyez flatté.e, vous avez de quoi être ravi.e !
Mais ces plages de solitude sont de véritables piliers dans notre vie. Les retirer et nous imposer votre présence en permanence peut vite nous rendre étranger.e.s à nous-mêmes. Il y a des jours où nous allons préférer rester chez nous, et ce n’est pas pour autant que l’on s’ennuie avec vous, encore une fois. C’est un besoin, au même titre que respirer. Et puis demain, on aura de nouveau envie de passer tout notre temps avec vous, parce qu’on vous apprécie. Beaucoup, même.

14. N’imposez rien de votre quotidien d’extraverti.e à votre partenaire.

Si vous sortez TOUS les soirs et que votre emploi du temps avec vos ami.e.s est surchargé, pas de problème, faites ce que vous voulez. Si passer du temps avec du monde est votre façon à vous de recharger vos batteries, c’est une excellente chose, ne vous privez surtout pas.

Ne comptez pas sur nous pour vous juger, on ne le fera pas parce qu’on vous respecte et si on tient à vous, votre bonheur nous importe. 

En revanche, ne nous imposez pas ça : à l’inverse de vous, nous rechargeons nos batteries en solitaire. Non, nous n’arrivons pas à enchaîner les sorties comme vous savez si bien le faire. Chacun son truc ! On peut se retrouver plus tard, c’est bien aussi…

15. Attention, cela ne signifie pas qu’elle n’aime pas sortir du tout : proposez aussi de temps en temps !

Être introverti.e ne signifie pas s’enfermer dans sa tour dorée pour parler à ses chats toute la semaine derrière une porte blindée et écrire une série d’essais sur notre haine des humain.e.s. 

Oui, ça peut sembler incroyable, mais on aime sortir aussi. À des doses différentes, et surtout dans des circonstances différentes, mais c’est un fait, on adore ça. . Une soirée en petit comité devant une pizza, un tour au cinéma, une journée au musée ou dans un parc pour faire un pique-nique, un aprem chez le disquaire ou dans une librairie… Il y a  tout un tas d’activités à proposer à une personne introvertie, vous avez l’embarras du choix.

Et si vous voulez un petit cheat code pour conquérir son coeur très vite, invitez votre ami.e dans un bar à chats. Ne me remerciez pas, dites-moi juste à quel point ça a fonctionné, rendez-moi heureuse.

Et si vous sortez ce soir avec des ami.e.s, proposez quand même, on sait jamais : on n’est pas à l’abri d’un “oui”. Mais ne prévenez pas une heure avant non plus !

16. Privilégiez des moments JUSTE avec cette personne.

Vivre en couple avec une personne introverti.e, c’est partager des moments uniques et privilégiés en sa compagnie. Accordez-vous donc avec elle des moments qualitatifs, des moments où vous êtes seul.e.s, juste vous et elle à discuter de choses légères ou profondes, de tout et de rien, à rigoler, à partager un moment plus silencieux… Si vous vous ouvrez à elle et que vous êtes vous-même, votre relation va prendre une autre dimension. Une belle complicité s’offre à vous.

Comment vous séduire ?