Gang des Introvertis

Test MBTI : Une journée dans la peau… d’une personnalité INTP, électron libre curieux et original au sens analytique hors-pair

Il y a 9 mois

Rationnelle, curieuse, originale, créative, fine analyste, sans cesse en quête de nouveaux défis intellectuels à relever… la personnalité INTP, issue du Myers Briggs Type Indicator, fascine et suscite l’admiration. Comment comprendre cette personnalité si complexe ? Toutes les réponses ici.

Le mois dernier, je vous annonçais que je me lançais dans une série d’articles dédiée à chaque personnalité du Myers Briggs Type Indicator. Un projet très ambitieux qui n’aurait pu voir le jour sans vous, que j’ai pris le temps de solliciter en stories sur mon compte Instagram pour répondre à mes questions pour chaque personnalité du test.  

Si vous ne savez pas de quoi en quoi consiste ce test de personnalité, je vous invite à jeter un oeil sur mon article introductif sur le thème du Myers Briggs Type Indicator qui explique bien ses tenants et ses aboutissants.

Aujourd’hui, on poursuit notre exploration des personnalités ‘IN’ avec les incroyables INTP, que je trouve personnellement très complexes. 

Pour en parler, comme pour mon premier article, je vais confronter ce qui se dit sur les personnalités INTP avec le témoignages d’une personne qui l’est. Il ne s’agit seulement que d’une expérience, vous pouvez ne pas vous identifier forcément à celle-ci. Je rappelle aussi que je ne suis pas professionnelle, psychologue, ni spécialiste dans le domaine, juste une personne qui essaie de comprendre les autres humains.

Ça veut dire quoi, INTP ?

Petite analyse de chaque lettre : 

 I – Introversion (À l’opposé de l’Extraversion) : Les personnalités INTP sont plutôt réservées, discrètes et mènent une vie intérieure riche. Elles préfèrent la solitude aux grands événements sociaux, le calme plutôt que le bruit, et elles n’ont aucun problème à rester seules. En gros, elles perdent de l’énergie quand elles restent trop exposées au reste du monde, même si elles aiment les autres.

N – iNtuition (À l’opposé de la Sensation) : Quand d’autres s’en remettent facilement au concret, elles préfèrent le monde de l’abstrait. Elles se concentrent plutôt sur une vision d’ensemble que sur les détails, sur le contexte et la signification des choses plutôt que sur les choses elles-mêmes, sur le monde des idées plutôt que sur les réalités liées au présent. C’est leur penchant créatif qui ressort…

T – Pensée (Thinking) (À l’opposé de Sentiment) : Les INTP s’intéressent plutôt au caractère objectif d’un élément, au détriment du caractère plus personnel et subjectif. Au moment de prendre une décision, cette personnalité s’oriente davantage vers son sens logique plutôt que sur la dimension personnelle et émotionnelle de celle-ci. Les INTP écoutent leur raison plutôt que leur coeur. 

P – Perception (À l’opposé de Jugement) : Enfin, les personnalités INTP sont plutôt flexibles, ouvertes, tournées vers l’imprévu et pas spécialement ordonnées en règle générale. Un environnement carré, sous contrôle et structuré ne les épanouit pas, elles préfèrent songer aux plusieurs possibilités qui peuvent s’offrir à elles dans une situation donnée. Plus que jamais, c’est l’évolution, le futur qui les intéresse.

Une personnalité potentiellement très intelligente

Vous allez me dire… c’est quoi, l’intelligence ? Une notion complexe, difficile à définir, je sais. Chaque personne en a sa propre définition. Mais quand on adopte un point de vue global dans notre observation de la personnalité INTP, il est clair que l’on a affaire à une personne brillante. Réservée, originale, un brin mystérieuse, elle dégage une aura particulière et sa présence se remarque. 

Ses prises de paroles sont toujours pleines de sens et son esprit logique et analytique impressionne. Cet électron libre n’a pas besoin de suivre, de copier, de s’identifier à qui que ce soit pour dégager une certaine liberté de penser : l’INTP est elle-même et écoute ses envies avant tout, l’autorité ne lui fait pas peur.

Un sens analytique hors-pair

Je le disais au-dessus : l’intelligence de la personnalité INTP se traduit surtout par son esprit analytique et logique, qui est impressionnant. Son monde est fait d’un nombre incalculable de possibilités théoriques et son cerveau bouillonne d’idées, de concepts, de problèmes avec des solutions potentielles.

Sa capacité à analyser une situation dans son ensemble est une qualité qui lui permet 1) de saisir très rapidement le coeur d’un problème 2) de relever un nombre considérable de défis parfois très complexes 3) de voir des choses que d’autres peuvent ne pas voir.

Face à des problématiques complexes, là où certaines personnalités vont vite perdre patience, l’INTP elle se délectera de cette situation parce que c’est pour elle un terrain de jeu et d’expérimentation. Quelles sont les causes d’un problème ? Quelles sont les solutions potentielles ? Quels éléments fournir pour les gérer ? Comment procéder ?

Échauffer son esprit épanouit une personnalité INTP, dont cet intérêt passionné traduit en fait son mépris de la banalité et d’un quotidien routinier.

C’est peut-être pour ça que l’INTP aime bien les jeux de réflexion et de stratégie comme les échecs ou le poker, par exemple. C’est aussi pour ces raisons que l’on dit qu’une personnalité INTP est très à l’aise avec les domaines mathématiques, scientifiques, informatiques… tout ce qui relève de la logique en somme et qui peut le pousser à élaborer des plans et réfléchir à des méthodes d’action. 

Beaucoup de personnalités célèbres qui ont évolué dans ces domaines-là sont des INTP. Parmi elles, on peut citer Einstein, Jung, Newton, Darwin, Marie et Pierre Curie, Descartes, Turing et tant d’autres encore. Leur esprit analytique combiné à leur façon originale de voir la vie peut les pousser à créer de grandes choses.

Entre perfectionnisme et peur de l’échec

Cet acharnement à comprendre et à élaborer des plans traduit un réel perfectionnisme. Pour parvenir à son but, la personnalité INTP est capable de passer beaucoup de temps à apprendre quelque chose pour parfaire ses compétences et ainsi résoudre une équation.

Car même si l’INTP est de nature très impatiente dans certains domaines, elle s’avère imperturbable lorsqu’un s’agit d’un thème qui la passionne, comme son travail, par exemple. Elle donne toute son énergie vitale et veille à ce que tout soit parfait. Tant que le problème n’est pas résolu, elle ne bougera pas et n’a besoin de personne : elle est très autonome et fait difficilement confiance aux autres. 

Malheureusement, ce perfectionnisme peut rendre la personnalité INTP très dure avec elle-même, mais aussi avec les autres. De la même façon que les INFP, à cause de la peur de l’échec, elle peut passer beaucoup de temps à réfléchir à l’exécution d’un projet pour l’abandonner par la suite. Son besoin permanent d’anticiper toutes les réactions et les scénarios possibles peut aussi la freiner. 

Crédit : 16personalities – Personnalités reconnues pour être INTP

Une curiosité insatiable

« Mais pourquoi ? » se questionne sans cesse l’INTP. Toujours en quête de connaissances, l’apprentissage en continu ne lui fait pas peur et comme l’INFP, elle collectionne ses savoirs avec grand plaisir et les accumule facilement, parce qu’elle assimile vite. L’apprentissage est un véritable loisir et elles s’en nourrit pour s’inspirer et perfectionner ses travaux futurs. D’ailleurs, si vous souhaitez voir une personnalité INTP s’ouvrir à vous, parlez-lui d’idées, de concepts : ça la stimule.

L’INTP, toujours perdue dans ses pensées

On l’avait compris, l’INTP est une personnalité qui réfléchit beaucoup. Très intérieure, très secrète, elle semble toujours perdue dans ses pensées. On peut parfois même lui reprocher d’être un peu trop dans la lune ou de ne pas être assez présente humainement lors d’événements sociaux. Quand elle n’est pas stimulée intellectuellement par des éléments extérieurs, elle peut se renfermer presque sans même s’en rendre compte dans son monde, et il ne faut pas le prendre personnellement. À nous de percer l’énigme ou bien d’essayer de la distraire.

Analyste et rationnelle, oui, mais tout aussi créative et originale

On a souvent tendance à ne retenir que l’aspect analytique de l’INTP. Mais il serait réducteur de croire qu’il ne s’agit que d’une matheuse ou d’une scientifique, bien au contraire. La personnalité INTP trouve toute sa complexité à travers son originalité et sa créativité. Elle ne fait rien comme les autres et se fiche la plupart du temps des conventions, tant que ce qu’elle fait, ce qu’elle voit, ce qu’elle écoute ou ce qu’elle porte lui plaît. Oui, l’INTP a des goûts très différents de la norme, il n’est pas rare que la musique qu’elle écoute soit très peu commune et qu’elle ait un style assez décalé.

Sa créativité, elle la puise dans ses nombreuses inspirations et sa vue d’ensemble lui permet d’assembler plusieurs concepts entre eux, ce qui peut donner naissance à des projets très intéressants et novateurs. À tout cela s’additionne une imagination débordante. Il ne serait donc pas étonnant de croiser cette personnalité dans des domaines artistiques qui nécessitent une certaine technique tels que le dessin, le graphisme ou la musique, par exemple.

La solitude, un refuge vital

Comme toutes les personnalités introverties, l’INTP a besoin de ses moments de solitude pour recharger ses batteries. Pour elle, c’est un moyen de développer toutes ses idées et résoudre ses problèmes. Pendant ces plages de solitude, l’INTP lit, apprend, s’auto-forme, résout des problèmes informatiques, regarde des séries ou des films… Bref, toute possibilité de puiser du savoir et de l’inspiration quelque part est bonne à prendre. Aussi, dans ces moments de recharge, la personnalité INTP aime également résoudre des casses-têtes logiques. Il n’est donc pas rare de la voir construire un objet, passer du temps à coder ou réparer un ordinateur. L’INTP est particulièrement à l’aise avec ces derniers, d’ailleurs. 

Le besoin de liberté avant tout

La personnalité INTP ne supporte pas d’être cloisonnée dans un environnement en particulier. C’est un électron libre qui déteste les règles. Si vous la laissez évoluer sur un projet routinier et qui nécessite peu de réflexion, elle risque de vite exploser et de se rebeller contre ses supérieur.e.s. Cette personnalité très indépendante est donc sans doute plus à l’aise lorsqu’elle travaille à son compte ou lorsque son travail est un véritable défi qui sous-entend une grande responsabilité et de l’autonomie.

Et puis, disons-le tout de suite, l’INTP n’est pas à l’aise dans un open space autour de personnes qui parlent de la pluie et du beau temps ou de sujets qu’elle considère sans intérêt. Vite ennuyée, elle peut devenir sarcastique et s’isoler un peu plus.

Des défauts : l’impatience et le manque de tolérance

La personnalité INTP a un peu du mal à garder patience dans ses relations avec les autres. Face à un environnement peu propice à l’éveil du savoir et au débat des idées, elle s’ennuie et la plupart du temps, ça se voit parce qu’elle devient muette et se renferme sur elle-même. Cette attitude peut être souvent mal interprétée et on peut vite mal juger l’INTP, la trouver orgueilleuse, arrogante, imbue d’elle-même. Face à des personnes moins éveillées, l’INTP perd de l’intérêt et peut très vite s’impatienter. Elle ne tolère pas la bêtise et l’incohérence.

Au sein d’une telle atmosphère, l’INTP peut adopter la stratégie de l’évitement en étant aux abonnés absents ou en quittant les lieux rapidement.

Une personnalité peu impressionnable

Je l’ai aussi dit tout à l’heure, l’INTP se fiche plutôt pas mal des conventions et de l’opinion, de la normalité, de ce que la société peut attendre d’elle et de la hiérarchie.

En parlant de hiérarchie, d’ailleurs, la personnalité INTP est très rarement impressionnée. Que vous soyez patron.ne, président.e, star internationale ou que sais-je d’autre, ne vous attendez pas à des regards admiratifs de sa part par rapport à votre statut. Ce qui compte pour elle, c’est votre savoir, votre intelligence, votre sens créatif et tout le travail intellectuel que vous avez fourni en amont pour en arriver là. Le reste lui importe peu.

D’ailleurs, dès son plus jeune âge, l’INTP a du mal avec l’autorité et les cases et n’hésite pas à considérer ses profs comme des semblables et non des supérieur.e.s en les défiant. 

Et comme l’opinion des autres lui importe peu, l’INTP ne ressent pas le besoin d’être glorifiée, portée aux nues, complimentée pour booster son égo. Seuls les avis des personnes qu’elle aime a du poids. Le reste n’a aucune importance.

Crédit : 16personalities – Personnages fictifs reconnus pour être INTP

Peu expansive dans l’expression de ses sentiments

Contre toute attente, l’INTP est une personne facile à vivre avec des désirs simples en ce qui concerne ses relations interpersonnelles, malgré un mental très complexe. Elle sélectionne précautionneusement son entourage et aime passer du temps avec elles. Quand elle se sent en confiance et qu’elle sait qu’elle ne sera pas jugée, elle aime avoir des discussions profondes et sincères et elle peut être très drôle dans ses bons jours. Loyale, fidèle, elle prend soin des personnes qui lui sont chères et recherche la pureté dans une relation.

Malgré tout, la personnalité INTP est réservée en ce qui concerne ses sentiments et se révèle très secrète lorsqu’il faut les manifester, ce qui peut créer des malentendus avec des personnes de son entourage qui elles préfèrent les effusions de sentiments. L’INTP,  au contraire, a tendance à être très mal à l’aise pendant les séances d’embrassades sur fond de poèmes lus tous haut et de pleurs pendant les mariages et les anniversaires.

Aussi, l’INTP a souvent tendance à croire que les personnes de son entourage voient ce qu’elle pense, ce qu’elle ressent à son sujet et qu’elle n’a donc pas besoin de leur dire directement qu’elle les aime. Elle aussi du mal à être en phase avec leurs sentiments : elle n’est pas très douée pour réconforter les autres, par exemple. Ou du moins, elle ne sait pas comment s’y prendre et cela peut être interprété comme un manque d’empathie.

En ce qui concerne les nouvelles rencontres, l’INTP observe avant de s’attacher, regarde avant de juger. Elle ne se lie qu’aux personnes qu’elle considère intelligentes et se méfie assez facilement des autres en règle générale.

Alors, est-ce que tout ça est vrai ou pas ? Réponse de Will, un INTP de mon entourage qui a bien voulu répondre à mes questions.

1) Tes 3 principales valeurs dans la vie ?

Will :

La justice. Depuis toujours, j’ai du mal avec l’idée de considérer les autres selon leur statut social, leur couleur de peau, leur genre, leur physique. Ça n’a aucun sens pour moi. C’est pas forcément la question de l’injustice que je pointe du doigt ici, je veux juste parler de l’incohérence dans ce fonctionnement. Par exemple, je me souviens qu’à l’époque du collège, j’étais souvent en conflit avec mes profs parce que je relevais leurs incohérences. Leur statut de prof leur permettait de nous interdire des choses qu’ils faisaient eux-mêmes, ça me dépassait. Soyons logiques… Les règles doivent être valables pour tout le monde, on ne peut pas décider que ça s’applique à d’autres et pas à vous. 

Le respect. Il n’y a aucune raison qui fait qu’on ne doivent pas être correct avec les gens. Pareil, je ne comprends pas la logique dans le manque de respect envers autrui. Des gens ne le sont pas dans certaines circonstances gratuitement. Pourquoi ? À quoi ça sert de dénigrer les autres ? Ça n’apporte rien.

L’ouverture d’esprit : j’essaye de m’ouvrir aux plus d’éléments possibles autour de moi et les comprendre. J’adore apprendre de nouvelles choses.

2) Si tu devais citer 3 de tes qualités ?

Will :

Mon sens de l’observation. Je vois chaque détail d’une chose, je pense avoir une bonne vue d’ensemble de chaque situation, d’un contexte, d’un plan de ce qui se passe. Même dans les relations, en fait. J’arrive à bien analyser le comportement des gens.

Je suis généreux. Je donne tout aux gens que aime, ils peuvent m’appeler n’importe quand, je suis là pour eux.

Je suis intelligent. J’ai hésité à inclure cette qualité, mais je n’ai pas envie de me dénigrer. Ça peut paraître prétentieux dit comme ça, mais je n’ai pas ce sentiment-là en parlant d’intelligence. Je regarde tout ce que j’ai accompli et j’en suis heureux. Je fais des choses que j’aime aujourd’hui, et si j’en suis là c’est parce que j’ai passé beaucoup de temps à travailler et apprendre. J’ai un sens analytique et logique développé et je pense être quelqu’un d’ouvert et de créatif. 

3) Et tes 3 principaux défauts… ?

Will :

Je suis très impatient. Impossible d’attendre pour moi, je veux tout tout de suite. Ça déteint sur mon travail. J’ai envie d’apprendre rapidement et parfois, ça prend plus de temps que prévu…

Je m’ennuie, me lasse trop vite d’une chose en particulier. Les gens autour de moi, une série, une situation. Pour les gens, c’est pas de l’antipathie du tout, c’est juste qu’en parlant avec certaines personnes, j’ai l’impression d’avoir fait tout le tour, j’ai envie de rentrer chez moi et recharger mes batteries en faisant ce que j’aime.

Je garde trop pour moi. Quand quelque chose me touche, j’en parlerai pas ou peu. Dès que c’est personnel, j’évite de m’étaler. Quitte à imploser.

4) C’est quoi les choses qui te tiennent en vie, pour lesquelles tu pourrais passer du temps sans compter ?

Will :

Ma copine. C’est la seule personne avec qui je ne me m’ennuie jamais, sa présence ne me pompe pas mon énergie. C’est extrêmement rare. Quand elle n’est pas là, ça me manque. Elle est introvertie aussi donc elle respecte ma solitude et on a des conversations toujours intéressantes.

Mon travail, c’est essentiel à ma vie. Je suis graphiste et développeur. Ça rassemble mon esprit logique, mon esprit créatif et puis ça fait aussi appel à mes passions pour le dessin et l’informatique. Je suis fasciné par les gens qui font ce métier, j’adore ça. Je ne sais pas si à terme j’aurai la force de faire ça toute ma vie parce que ça prend beaucoup d’énergie, je réfléchis tout le temps, mais c’est un super métier. 

La musique. C’est un bon reflet de la personne que l’on est. Pour moi, c’est pas juste un bruit de fond, j’ai énormément d’amour pour elle. C’est une composante essentielle dans ma vie, une passion on peut le dire. D’ailleurs je vais beaucoup en concert.

La cuisine, depuis que je suis tout petit. Je regardais beaucoup mon grand-père cuisiner et je l’admirais. La cuisine réunit tous les ingrédients que j’aime : le côté manuel, l’aspect créatif, l’imprévu, l’effet de surprise… On assemble des ingrédients, et ça donne un plat. On peut réinterpréter une recette, réfléchir à d’autres alternatives, essayer d’autres choses, tester avec d’autres ingrédients… les possibilités n’ont aucune limite, on ne s’ennuie jamais. Je peux passer des heures à regarder des vidéos de recettes différentes d’omelettes sur Youtube par exemple.

Boutique Gang des Introvertis

La boutique Gang des Introvertis est là !

Retrouvez dès maintenant la boutique Gang des Introvertis où vous trouverez des produits bio et éthique

Voir la boutique

5) Une journée type dans la peau d’une personnalité INTP ?

Will :

Je pense tout le temps à tout, même aux choses auxquelles je ne devrais pas penser, j’y pense. Je pense aux choses qui devraient se produire, aux éventualités, aux possibilités, je décortique et analyse tout, c’est épuisant. Si on fait une action, quelles seront chaque conséquence de cette action ? On déconstruit pas mal chacune de nos pensées, chacune de nos actions et on va au bout. Et tout ça, c’est pas de manière consciente, c’est automatique, ça ne s’arrête jamais.

Et pour mes relations avec les autres : c’est pas le best, hein… Je me lasse intellectuellement des gens rapidement, si je suis pas challengé, je m’ennuie extrêmement vite. Je me suis rendu compte de ça il y a pas très longtemps, et j’ai eu honte. C’est plus fort que moi. Je sentais un fossé avec mes anciens collègues quand je travaillais en openspace à l’époque. Je ne comprenais pas ce qui n’allait pas chez moi. Je voyais des gens étroits d’esprit, qui n’essayaient pas d’aller plus loin que le bout de leur nez, qui n’étaient pas intéressés aux autres, qui ne voulaient pas apprendre de nouvelles choses ou comprendre le monde qui les entourait, qui se regroupaient tous entre eux… J’avais l’impression de stagner.

6) Ton idée du bonheur parfait ?

Will

Je serais en voyage avec ma copine, on écouterait de la musique, il n’y aurait pas trop de monde autour de nous. Mon rêve inaccessible : j’aimerais vivre dans une ville où j’aurais accès à tout, mais où il n’y aurait que peu de monde. Une ville mais sans gens, quoi ! Et puis, j’aimerais une vie sans complexes, sans que des gens aient de regard négatif et dégoûté sur les autres et sur leurs actes, où tu fais ce que tu veux, tu manges ce que tu veux et on ne te sermonne pas à cause de tes choix.

7) Ton plus grand malheur ?

Will :

Être obligé d’être entouré tout le temps de beaucoup de gens, sans possibilité de repli sur soi. Sans solitude, ma vie serait horrible. Le problème quand tu es introverti, c’est que tu es exposé soit à un extrême, soit à un autre. Soit les gens t’intègrent complètement et ils envahissent ton espace personnel, soit ils t’excluent et t’es dans aucun channel sur Slack, aucune conversation messenger. T’es rayé de la carte. Y’a pas de juste milieu. Et puis mon grand malheur, ce serait une vie sans musique aussi.

8) Quel genre d’ami.e es-tu ?

Will

Toujours là, tout le temps quand il y a un problème. Mais si la personne me lasse, je m’en vais, je prends mes distances. Je coupe le contact parce que j’ai pas envie de perdre du temps. Sinon je dirais que je suis bon ami, loyal, sincère. Blagueur, un peu clown. Mais j’aime aussi les conversations profondes.

9) Et tu te situes comment, sentimentalement ?

Will :

Je m’investis beaucoup, j’essaye de rendre heureuse la personne avec qui je suis. Pour moi, une relation amoureuse est une relation totale, il faut être ami avec cette personne, pouvoir tout partager, et derrière respecter son jardin secret, ne rien s’imposer.

10) Le type de personnes que tu aimes le plus ?

Will :

Intelligentes, calmes, introverties globalement, avec du sens de l’humour. Je peux aussi apprécier la présence de personnes plus extraverties parce que ça peut apporter un coup de boost, mais qui seraient tolérantes et qui sauraient aussi apprécier des moments de calme et de silence parfois.

11) Le type de personnes avec qui tu ne te sens tout simplement pas compatible ?

Will :

Les gens qui se disent intelligents, mais c’est que de la gueule. Les gens qui connaissent rien et qui étalent leur savoir factice malgré tout. Les gens qui parlent trop. Les gens trop sentimentaux qui l’étalent en public, surtout si leurs élans me sont destinés, je suis très gêné. J’aime pas les contacts physiques non sollicités.

12) Si tu devais décrire l’enfant que tu étais à l’époque en quelques mots ?

Will :

Autonome, très calme, perdu. Un peu déconnecté par rapport aux gens qui m’entouraient, de tout âge. L’impression d’être différent. Quand t’es jeune et que ça t’arrive, c’est nul, t’as l’impression que quelque chose cloche, tu sais pas quoi. Je me réfugiais dans le dessin, la cuisine et les mangas.

13) À l’école, globalement, tu étais quel.le genre d’élève ?

Will

Un peu le blagueur de service, mais c’était une carapace pour cacher mon introversion, jusqu’à être parfois insolent, surtout avec mes profs, j’aurais pas voulu m’avoir comme élève. Pour le côté clown, c’était un moyen pour moi de me sentir accepté, puis j’ai réalisé que je ne faisais pas ça pour moi.

14) Quelle personne aimerais-tu devenir sur un long terme ?

Will :

Plus m’accepter. Aller plus loin professionnellement. Rester comme je suis, je suis bien. En apprendre davantage sur les autres, m’ouvrir plus. M’ouvrir au monde et prendre part aux causes qui sont importantes pour le changer, le rendre meilleur.