Quel enfant introverti étiez-vous ?

A quoi ressemblait cet enfant qui sommeille encore en vous ? Moi, j’étais un peu un mélange de tout ça. D’ailleurs, je le suis toujours… et éternellement. Enfin jusqu’à ma mort, vous avez compris.

L’enfance est une étape importante qui pose les fondations de toute une vie faite d’apprentissages, de petits et de grands bonheurs, de désillusions également, hélas. Lorsqu’on est un enfant introverti, les choses peuvent rapidement être compliquées quand toutes ces injonctions se confrontent à notre développement. Et il y a des phrases difficiles à entendre quand on est un enfant, qui commencent dès les premiers pas effectués à l’école.

Que faut-il retenir de ce moment clé ? Qui étions-nous à cette époque ? Qui sommes-nous toujours ?

L’enfant curieux.se qui posait beaucoup de questions.

Pipelette, oui… dès que le sujet attisait sa curiosité. Pourquoi le ciel est bleu ? Pourquoi la vie ? Pourquoi certaines personnes sont aussi méchantes gratuitement ? Toujours pas de réponse pour la dernière. Surtout depuis l’invention de réseaux sociaux et plus particulièrement de la section commentaires.

L’enfant un peu perdu.e dans ses rêves.

J’ai dû passer la moitié de mon enfance à expliquer aux adultes pourquoi je regardais aussi souvent dans le vide. Pour combler le mortel ennui de leurs monologues, peut-être ? Le vide m’a tant appris. Me parlez-vous ? Je ne vous entends pas, la vie est plus drôle tout en haut, c’est-à-dire dans ma tête.

Le.la petit.e qui bricolait des trucs dans son coin.

Il y en avait toujours un.e qui jouait aux Kapla dans son coin. On avait très envie d’aller l’accompagner, sans pour autant oser franchir le pas de peur de se faire tej. J’espérais secrètement qu’on se lie d’amitié entre deux sessions Lego, mais la vie est faite ainsi, on n’obtient pas toujours ce que l’on veut.

Le.la petit.e qui inventait des histoires à ses Barbie.

Je plaide coupable, c’était moi. Barbie explore l’Égypte. Barbie et l’invasion des momies. Barbie en concert devant la Pyramide de Khéops. Barbie & Toutânkhamon : a love story. Barbie x Tomb Raider : the ultimate crossover. Oui, je faisais une fixette sur l’Égypte entre deux parties de Sims.

L’enfant qui vivait dans sa cabane en bois.

Il était dans sa petite maison, il était plus cool que les cool kids du coin parce qu’il avait LA cabane en bois qui était l’objet de convoitise ultime et tout le monde n’avait pas le privilège de pénétrer dans son humble demeure. En sortir a dû être un vrai crève-cœur, passé un certain âge. Le pauvre.

Celui.celle qui disparaissait et qu’on retrouvait l’air de rien.

« Bah pourquoi vous vous inquiétez, j’étais dans le placard ! » C’était évident, il était dans le placard depuis 3 heures au grand dam des parents qui eux ont vécu le coup de flip du siècle. Mais on le sait, les histoires aiment se répéter et Corentin finissait toujours par retourner dans sa cachette secrète pour recharger sa jeune batterie sociale.

L’enfant tout le temps fourré.e devant les dessins animés.

Si vous êtes un enfant des nineties comme moi, vous devez avoir encore en vous ce doux souvenir des cassettes que nos parents rembobinaient à chaque fois pour qu’on puisse regarder Peter Pan pour la 37e fois consécutive de la semaine. Qu’est-ce qu’on ne ferait pas par amour… Désolée maman.

L’enfant superhéros de son film imaginaire.

Au rayon jeunes intuitifs, je demande le petit superhéros. Les crossovers étaient nombreux et si vous voulez mon avis, je trouve l’association entre Maître Yoda, Crazy Frog et Britney Spears pour le moins discutable, mais écoutez, on tenait peut-être quelque chose après tout si on avait l’esprit un peu ouvert.

L’enfant-artiste-peintre acteur-chanteur-compositeur.

Je dessinais l’artwork de mon album, m’enregistrais sur ma radio grâce à mon petit micro et écrivais des chansons que je faisais imprimer dans un classeur. Ce dernier existe encore quelque part, rappelant mon mood d’enfant de 8 ans. Vous ne le verrez jamais, il faudra me passer sur le corps pour ça.

Votre enfant est lui-même introverti ? N’oubliez pas que vous devez prendre soin de lui pour l’aider devenir un adulte heureux et confiant qui s’est construit une bonne estime de lui-même. Et ça ne tient pas à grand chose…