Gang des Introvertis

Secrets d’introverti.e.s : ces trucs que je fais au quotidien (mais que je ne vous dis pas)

Il y a 1 mois

Il y a ces choses que je fais tous les jours pour me protéger, survivre. Vivre comme je l’entends. Évidemment, c’est une liste qui n’engage que moi. Non, je ne suis pas bizarre, juste une personne qui détient aussi ses petits secrets…

Il n’y a pas de honte à avoir, les choses sont comme elles sont et je suis comme je suis. N’oubliez pas que nous avons tou.te.s des mécanismes qui nous permettent de survivre. Ce sont les miens dans un monde largement dominé par les personnalités extraverties.⁣ Oui, je reste souvent dans ma zone de confort, ce n’est pas pour autant que je ne l’élargis pas de temps en temps, mais j’en ai besoin.

Et ces choses, je les fais souvent, c’est vrai. Il y a des points qui me faisaient ressentir beaucoup de honte à une époque de ma vie, je n’en parlais à personne. Et puis un jour, je me suis dit qu’il fallait que je vous en parle.

1- Je saute de joie quand une soirée est annulée

C’est l’occasion pour moi de traîner au lit ou devant la console en pyjama, pas la peine de mettre un jean, une robe ou pire, des COLLANTS. Et puis, de toute façon, à quoi bon y aller, je n’ai pas spécialement envie de parler ce soir.

2- Je vérifie le numéro qui vient de m’appeler sur Google

Au lieu… ben de répondre, tout simplement. Pour le reste, je fais mine d’avoir laissé ton tel charger dans un coin. Un grand classique. Le téléphone, ça m’angoisse.

3- Je fais souvent semblant de ne pas avoir vu quelqu’un en public

Principalement car je ne me suis pas préparée psychologiquement pour le-la voir, même si je l’apprécie, mais ça n’a rien à voir. Et j’ai mes petites techniques pour les éviter.

Crédit :  Annie Hung sur Giphy

4- J’ai trop peur de me retrouver seule avec des gens que je ne connais pas

J’accompagne les gens qui fument en pause clope pour le « plaisir » de « prendre l’air ». Ha. Ha. Oui, j’ai peur de deux-trois trucs, comme ça

5- Je n’aime pas les trucs planifiés à l’avance, car flemme le jour J

J’ai vraiment 0 motivation pour me déplacer pour un événement prévu des mois à l’avance, du coup je râle BEAUCOUP avant de me déplacer.

6- J’ai l’historique Google le plus BIZARRE de tous les temps

C’est à cause de mes pensées tout aussi bizarres qui surviennent généralement dans les alentours de 2h30 du mat’.

7- Je ne réponds pas tout de suite à certains messages, car….

Je « profite de ma joie » dans mon coin. Le DM me fait plaisir et je réfléchis à une réponse de qualité avec un grand sourire aux lèvres.

8- Ça ne me dérange pas de ne pas parler pendant plusieurs jours

Bon après, je rattrape le tout avec un flot de paroles. Je peux être soit très bavarde, soit complètement muette.

Crédit : Laurène Boglio sur Giphy

9- Je ne rentre pas dans les boutiques spécialisées à cause des vendeur.se.s

Le « Vous avez besoin d’aide, madame ? » me fait littéralement paniquer. J’ai l’impression de ne plus savoir pourquoi je suis rentrée, alors je fuis.

10- Je fais mine de ne pas avoir retenu certaines choses sur vous

J’ai trop peur d’effrayer la personne si je lui dis « oui, tu m’as déjà dit ça une fois » ou « je sais, je l’ai vu sur ton compte insta » !

11- J’observe les gens… à ma façon ! J’essaie de voir le fond des choses

Je me représente ce qui se passe en elles/eux, qui iels sont en dehors de l’environnement et des personnes qui se trouvent autour de nous… Ça doit venir de mon hypersensibilité, j’imagine.

12- Mes conversations les plus passionnantes se passent dans ma tête

J’élabore un milliard de théories, je développe les sujets en long, en large et en travers. Parfois, je les note pour écrire des textes sur ces thèmes.

13- Une conversation passionnante me met dans un état d’excitation intense

Rencontrer des personnes passionnantes me rebooste et nourrit mon intérieur. Ça me donne de la matière pour cogiter de mon côté et j’adore !

Crédit : Sub Pop Records sur Giphy

14- J’ai des peurs irrationnelles qui font rire le reste du monde

Appeler ma banque, par exemple. Ou aller au lavomatic. Comment ça se passe, il faut prendre un jeton, ou… ? Et si j’y arrive paaaaaaaaas ?

15- L’idée de bafouiller ou d’hésiter en public m’effraie plus que tout

L’idée de bafouiller me terrorise. Si je bute sur un mot une fois en public, je m’en souviendrai pendant les 10 prochaines années, c’est sûr.

16- Dans ma tête, j’ai 56347 scénarios dignes d’une série Netflix de prêts

Je me refais aussi un milliard de fois le même scénario, mais avec des variations. C’est mon plaisir personnel, j’en parle à personne (sauf vous)

17- Je décortique un peu trop toutes les infos qui s’offrent à moi

« Et s’il a dit ça, ça veut peut-être dire que… » Je cherche des sens cachés partout, y compris dans les messages écrits qu’on m’envoie…

18- Je mène mon enquête sur les personnes qui seront à cette soirée où je vais

Je fais mine de les voir pour la première fois, mais c’est pas toujours le cas… Si je redoute ce moment, je vais enquêter dans mon coin.

19- J’ai du mal à systématiquement répondre aux DM’s

J’ai une réponse toute prête qui germe dans ma tête… puis j’oublie de répondre. Et je ne vous raconte pas la culpabilité ressentie après.

20- Je ne supporte pas qu’on vienne toquer chez moi à l’improviste

95% de chances que je ne réponde pas et que je me cache par réflexe quelque part. Je ne suis pas prête à parler sans préparation…

21- Je m’éloigne des gens quand je le peux, même si je les adore

Encore cette histoire de batterie sociale. Je vous adore, mais j’ai aussi besoin de ma précieuse et indispensable solitude pour revenir en forme.

22- J’admire secrètement beaucoup les extraverti.e.s

L’intelligence sociale me surprendra toujours. Je trouve ça incroyable et fascinant, même si parfois, elle me complexe un peu…

23- Je me répète 20 fois ce que je vais demander à la boulangerie, au restau

Un peu de stress à l’idée de parler à un.e inconnu.e, mais aussi de l’indécision. Je ne sais jamais quoi prendre, je réfléchis loooongtemps.

24- Je joue souvent un rôle au quotidien pour m’adapter à mon monde

Je peux sourire sur commande pour cacher mon malaise. Je peux paraître assurée alors que je suis au bord de l’implosion.

Crédit : Floodcomics sur Giphy

25- J’idéalise (BEAUCOUP TROP) les autres mais c’est plus fort que moi

Dès que j’ai quelqu’un dans le viseur, c’est fini, je ne peux pas m’empêcher de l’idéaliser et de m’imaginer mes conversations futures avec elle.

26- J’ai besoin d’un « temps de préparation »avant de faire un truc

Si vous me demandez de sortir cet aprèm le matin même, je ne vais pas être super emballée par l’idée… La règle : un jour avant au moins !

27- J’ai mon petit jardin secret que personne ne connaît vraiment…

Pas même mes proches, mais ça me convient totalement. Ce sont mes petits secrets et mes petites histoires à moi…